Le moment où l’on peut contempler l’ouverture du cœur

Maintenant, il adviendra généralement au cours de la vie que ceux qui sont aux prises avec votre densité se demanderont à quoi sert tout cela. «Est-ce que la vie n’a vraiment pas autre chose à offrir?». Et se poser cette question est le premier éclair, dirons-nous, de la réalisation qu’il existe dans la vie quelque chose de plus que la simple auto-subsistance. L’on a par exemple le sentiment que quelque chose est à faire. L’on est appelé à avoir un but plus élevé. Et l’on éprouve souvent ce sentiment de motivation dans la responsabilité que l’on assume envers les autres ‘soi’ que l’on a appris à aimer en cours de route.

radial-2071769_1280
Radial Green by vetonogueira@pixabay

Aimer est une activité qui déclenche un processus d’ouverture du cœur. Le cœur est une dimension de l’être qui tend à être réduite précisément à cause de l’armure construite comme un moyen de se défendre des catalyseurs que l’on a l’impression de ne pas pouvoir gérer, et parce qu’on traite les autres ‘soi’ de façon à ne pas être vulnérable aux actes qui visent à endommager la très fragile et cristalline structure naissante du ‘soi’.

Le moment où l’on constate qu’il commence à être possible de baisser la garde et d’accepter ce qui pour le monde entier paraît inacceptable, est le moment où l’on peut contempler l’ouverture du cœur. En certaines occasions le cœur est ouvert de manière plutôt précipitée par des événements qui peuvent être vus comme dramatiques ou même traumatisants. Et en d’autres occasions un chercheur zélé peut, par un travail ardu en méditation, faire s’ouvrir le cœur tout grand, ce qui peut mener à des déséquilibres énergétiques pour ce chercheur lorsqu’il n’y a pas eu de préparation adéquate pour stabiliser la structure du ‘soi’.

Cela ne veut pas dire que les expériences qui peuvent être vues comme traumatisantes ou que les expériences qui peuvent être vues comme dramatiques sont nécessairement néfastes, car il est très habituel de ressentir un déséquilibre radical dans le cœur qui est un élément du développement de l’ouverture du cœur, pour que le travail puisse s’y poursuivre.

dit par Q’uo, le 3 octobre 2015

au message complèt dans les archives de L/L Research

Traduction: Micheline Deschreider

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s