Les attentes ne correspondent pas précisément à la grande ouverture

Continuation du message du 17 octobre 2015

(Transmission par Steve)

Je suis Q’uo et je suis avec cet instrument. Le complexe sociétal auquel vous participez tous comporte un ensemble complexe d’attentes qui, ainsi que nous l’avons suggéré, ne correspondent la plupart du temps pas précisément au processus d’ouverture à la grande expérience que chaque individu perçoit comme un besoin et un désir à un certain niveau de son être. Le fossé, dirons-nous, qui existe entre le monde tel qu’il a été présenté normativement au ‘soi’ qui a des aspirations, et le monde tel qu’il est perçu comme s’exprimant à partir de l’intérieur profond du ‘soi’ qui a des aspirations, est un fossé qui est entretenu par beaucoup de choses articulées de nombreuses manières, et maintenu tel par de très nombreux facteurs.

Parmi ces facteurs, nous voudrions attirer l’attention sur deux tendances majeures: la première (provenant de ce qu’on peut appeler les jugements de valeur qui se sont accumulés dans votre complexe sociétal) a pour résultat un ensemble restreint d’exigences qui sont présentées à chaque ‘soi’ individuel de manière à ce que, pour être digne, le ‘soi’ doit se conformer à un modèle d’individualité qui est déjà en place.

Il se fait que ce modèle d’individualité ne convient virtuellement jamais parfaitement à aucun ‘soi’ individuel, et il en résulte que chaque ‘soi’ individuel, quasiment sans exception, a l’impression, dans l’un ou l’autre coin de son être, qu’il a mal agi, qu’il est indigne. Lorsque ce jugement pèse lourdement sur le ‘soi’, il fait se contracter, se rétracter vers l’intérieur, et se rétrécir en un petit nœud (pour ainsi dire) la délicate membrane qui constitue la peau du ‘soi’ embryonnaire. Dans cette condition, le ‘soi’ embryonnaire se trouve enfermé dans un centre du cœur qui n’est pas un centre et qui est incapable de s’exprimer en tant que cœur. Il reste cependant des dépôts, des traces, des résidus de jugement et des fragments de jugement, ainsi que des sentiments d’insuffisance qui persistent d’une expérience à l’autre et s’accumulent au fil du temps, pour former souvent une croûte très rigide.

à suivre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s